L’Arche de Noé : La véritable épopée Biblique

L’Arche de Noé : La véritable épopée Biblique

Publié le : 08/09/2022 08:43:21
Catégories : Actualités Religieuses

  • Quelle est l'histoire de l'arche de Noé ?
  • Quelles sont les indications de Dieu sur la préparation de l'arche de Noé ?
  • Les dimensions et la structure de l'arche de Noé
  • Les habitants de l'arche de Noé
  • Le déluge
  • L'espoir d'un retour sur la terre ferme
  • La recherche de la vérité sur l’arche de Noé et le Déluge
  • Où se trouve l'arche de Noé aujourd'hui ?
  • Est-ce que l'arche de Noé existe ?
  • A-t-on retrouvé des traces du déluge ?
  • Le récit de l'arche de Noé toujours d'actualité
  • Les recherches sur l'arche de Noé et le déluge
  • Quelques reconstitutions de l'arche de Noé

 

Les animaux sont très présents dans les récits de la Bible, ancien comme nouveau Testament. Dès l’Ancien Testament,  les mentions des animaux sont régulières. Une des raisons de la présence de ces créatures de Dieu dans les écrits anciens est que les populations de l'époque où fut écrite la Bible étaient plus proches de la nature que nous le sommes nous-mêmes.

On trouve également dans le Nouveau Testament de nombreuses mentions d'animaux. Ceux-ci revêtent très souvent une symbolique, qui appuie une idée forte dans les écrits et fournit une image qui parle à tous.

La mention la plus connue d'animaux dans la Bible se trouve dans la Genèse pendant l'épisode de l'arche de Noé. Nous allons nous intéresser aujourd'hui à cette histoire en nous attardant sur le récit originel de la Bible. Nous explorerons également les recherches faites autour de l'arche de Noé. En effet, le contexte de la construction de l'arche dans le but de protéger le meilleur de la création de Dieu face au déluge a interrogé de nombreux chercheurs.

Quelle est l'histoire de l'arche de Noé ?

Dans le récit de la Genèse, Dieu interpelle Noé : il est mécontent de la conduite des hommes sur la terre. Il les juge cruels, méchant et pervers. Parmi les hommes, Dieu distingue Noé pour son intégrité et sa dévotion à Dieu.  Après avoir pensé un temps détruire totalement sa création, il se ravise et souhaite épargner Noé et sa famille ainsi que les animaux de la terre et du ciel de la destruction que Dieu  projette de répandre sur la terre.

Il ordonne donc à Noé de construire avec sa famille une arche pour laquelle il donne des consignes très précises sur sa fabrication.

Quelles sont les indications de Dieu sur la construction de l'arche de Noé ?

 Les dimensions et la structure de l'arche de Noé

D’après la Genèse, Dieu est très précis dans ses instructions : dimensions, bois utilisé, étanchéité de l'embarcation, structure de l'arche : les ordres de Dieu sont clairs. Il donne des précisions sur la hauteur, la largeur et la longueur de l’abri qui devra contenir sa création. L'arche doit être munie d'un toit et d'une entrée sur le côté, elle doit également contenir trois étages.

 Les habitants de l'arche de Noé

Dans ses instructions, Dieu est également très précis sur ceux qui auront la chance d'échapper au déluge dans l'arche :

Noé doit y entrer avec toute sa famille : lui et sa femme, ses trois fils Sem, Cham et Japhet  accompagnés de leurs épouses. Il doit également y recueillir la création animale.

Noé doit accueillir dans l’arche sept couples des animaux considérés comme purs, et seulement un couple des animaux impurs. Il ne doit cependant pas oublier de prendre jusqu'aux plus petites bestioles de la création de Dieu.

Enfin il doit prévoir de la nourriture pour chacun d'eux.

L’arche de Noé sous le déluge

C'est le jour précis où Noé a achevé l'arche, que toute sa famille et tous les animaux y sont à l'abri, que se déchaîne le déluge. Selon les écrits « ce jour-là jaillirent toutes les sources du grand abîme et les écluses du ciel s'ouvrirent » (Genèse 7 : 11) . La pluie tomba sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits. Même les plus hautes montagnes sont recouvertes. Selon le projet de Dieu, toutes les créatures vivantes demeurées sur la terre meurent. Seuls les habitants de l'arche :  Noé et les siens ainsi que les animaux qui y sont à l'abri survivent. Par la suite, l'arche navigue deux-cent-vingt jours avant de s'échouer sur les monts d’Ararat. Et les eaux refluent encore pendant plus de quarante jours.

L'espoir d'un retour sur la terre ferme

Afin de savoir si la terre est accueillante pour les hommes et les animaux, Noé décide d'envoyer en éclaireurs un corbeau et une colombe. Cette dernière, ne trouvant aucun endroit pour se poser revient à l'arche. Sept jours plus tard enfin elle revient jusqu'à Noé avec « dans le bec un rameau tout frais d'olivier » Genèse 8 : 11.

Noé comprend que la terre est bientôt prête à recevoir la création de Dieu. Il relâche la colombe à nouveau sept jours plus tard et cette fois-ci, elle ne revient pas. C'est pour Noé l'annonce de la fin de l'épreuve.

 Dieu ordonne à Noé de sortir de l'arche avec sa famille et de libérer toutes les bêtes afin qu'ils « pullulent sur la terre, qu'il soient féconds et se multiplient ». (Genèse 8 : 18)

Les textes de la Genèse s’étendent ensuite sur la reprise de la vie sur la terre et la vie de la famille de Noé.

Si on lit le texte de la Genèse contant l'histoire de Noé en entier on peut être frappé par certaines répétitions ainsi que par certaines contradictions : la durée réelle du déluge est-elle de quarante ou de cent-cinquante jours ? Quel est le rôle du corbeau quand il est lâché depuis l'arche par Noé ?

La recherche de la vérité sur l’arche de Noé et le Déluge

Le récit de l’arche de Noé fascine. On retrouve d’ailleurs plus de six-cents mythes anciens dans l’histoire de l’humanité décrivant un déluge qui aurait noyé un monde antédiluvien.

Parmi les questions les plus fréquentes sur le déluge et l’arche de Noé qui permis de l’affronter, se pose la question de l’existence réelle de l’arche et du lieu où elle se trouverait. Enfin l’existence même du déluge interroge suffisamment pour que la communauté scientifique se soit penchée dessus à travers différentes disciplines.

Où se trouve l'arche de Noé aujourd'hui ?

Nombreux sont les scientifiques, archéologues, chercheurs qui sont partis sur la piste de l'arche de Noé. Les textes de la Genèse précisent que l'arche s'est posée sur les montagnes Ararat. Les monts Ararat sont des volcans éteints situés à la frontière de l’Arménie et de la Turquie.

Ces lieux concentrent de nombreuses recherches de scientifiques qui s'interrogent et souhaiteraient aboutir à des preuves de l'existence de l'arche de Noé. Plus particulièrement, c'est le site de Durupinar à 30 kilomètres au sud des montagnes d’Ararat qui concentre le plus d'interrogations et de recherches. Rien n'a été prouvé pour l'instant mais selon le chercheur Andrew Jones et le scientifique principal Dr Fethi Ahmet Yüksel du Département de géophysique appliquée de l’Université d’Istanbul, des scans en 3D sur ce site montrent des structures parallèles et angulaires de 8 à 20 pieds de profondeur.

Ces données sont contestées par le monde scientifique qui pense qu'il s'agit là de formations géologiques naturelles.

Est-ce que l'arche de Noé existe ?

Ici aussi les scientifiques sont divisés : des morceaux de bois vieux de 4000 ans ont été retrouvés mais aucune preuve incontestable n’a pour l'instant permis aux chercheurs de s’accorder.

A-t-on retrouvé des traces du déluge ?

Selon le scientifique Robert Ballard reconnu pour son travail sur les épaves sous-marines, l'épisode du déluge repose sur des événements historiques réels. En fouillant dans la Mer Noire son équipe a trouvé des indices de la catastrophe indiquant qu'un mur d'eau provenant de la Méditerranée serait tombé sur une partie des Balkans avec une force deux-cents fois supérieure aux chutes du Niagara. Robert Ballard et son équipe ont découvert les vestiges d'une ancienne rive côtière à 400 mètres de profondeur sous la Mer Noire.

Robert Ballard lie cette découverte au déluge raconté par la Genèse en expliquant qu'un épisode si traumatique a dû être conté et transmis de génération en génération jusqu'à donner le récit du mythe du déluge.

Le récit de l'arche de Noé toujours d'actualité

Les recherches sur l'arche de Noé et le déluge

Comme nous l'avons vu dans les parties précédentes, une partie du monde scientifique mais aussi de fondamentalistes bibliques continuent à se passionner pour l'arche de Noé et le déluge. En conséquence, régulièrement des articles scientifiques paraissent sur d’éventuelles traces de l'arche ou bien sur des traces géologiques accréditant la thèse de la submersion soudaine d'une civilisation.

Quelques reconstitutions de l'arche de Noé

Il existe aux Pays-Bas une reconstitution de l'arche de Noé. Johan Huibers, millionnaire protestant à l'initiative du projet en a fait un musée sur la Bible. Cette arche de Noé a été construite sur une rivière et elle peut être déplacée. Le projet du millionnaire est de l’exposer dans plusieurs villes afin qu'un maximum de visiteurs y aient accès.

Plus controversé est le projet créationniste dans le Kentucky aux États-Unis. Cette réplique de l’arche de Noé a été fabriquée sur la terre ferme. Elle renferme des reconstitutions de scènes bibliques décrites par la Genèse ainsi que de nombreuses représentations de couples d'animaux, y compris des dinosaures.

 

L'épisode de l'arche de Noé de la Genèse fait partie de ces récits remarquables de la Bible qui ont une place dans notre imaginaire collectif et dans la culture générale de nos civilisations.

 



Partager ce contenu