Qu’est-ce que la Bible ?

Qu’est-ce que la Bible ?

Publié le : 18/05/2022 18:30:00
Catégories : Actualités Religieuses

Sommaire:

Les origines de la Bible

Étymologie et constitution de la Bible

L'Ancien Testament

Le Nouveau Testament

Écriture et traductions de la Bible

La Bible pour les Juifs et les Musulmans

La Bible des juifs : La Bible hébraïque

La Bible pour les Musulmans

La Bible : un livre qui marque encore notre civilisation

La Genèse et la création du monde

L’arche de Noé

La Bible dans notre langage

La lecture de la Bible aujourd’hui

L'interprétation textuelle de la Bible : le créationnisme

L’église catholique et l’interprétation de la Bible

La Bible est le livre sacré des Chrétiens et des Juifs. Elle regroupe un ensemble de textes fondateurs écrits entre le VIIIe siècle avant Jésus-Christ au IIe siècle de notre ère. Selon les orientations religieuses, la Bible n'est pas lue dans les mêmes traductions ou bien des textes y sont ajoutés où retranchés. 

La Bible reste pour tous un livre important. Nous verrons dans cet article les origines de la Bible, comment celle-ci et ses différentes versions ont été écrites, et comment elle est interprétée par les croyants.

Les origines de la Bible

Étymologie et constitution de la Bible

Le mot Bible vient du grec « ta biblia » qui signifie les livres. La Bible des chrétiens est constituée de 73 livres. 

Pour les chrétiens, la Bible est divisée en deux parties distinctes.

L'Ancien Testament

L'Ancien Testament contient 46 livres écrits avant la naissance de Jésus-Christ : il raconte la vie du peuple d'Israël et sa relation avec Dieu. C’est une collection de différents écrits assemblés durant une période qui commence au VIIIe siècle avant Jésus-Christ.

Cette dénomination d’ « Ancien Testament » est une manière d'appeler la Bible typiquement chrétienne car pour les Juifs, il n’existe pas de Nouveau Testament. La première mention de ce terme date du IIIe siècle avant Jésus-Christ. Cependant l’usage des Chrétiens de nommer ainsi l’Ancien Testament vient de la reprise de ce terme par Saint Paul dans une lettre aux Corinthiens.

Les Juifs, appellent la partie de la Bible qu'ils ont en commun avec les Chrétiens la Torah.

La Torah signifie la Loi ou bien l'enseignement ou encore la doctrine. La Torah est plus couramment appelée Pentateuque par les chrétiens. Elle contient les cinq premiers livres de la Bible qui auraient été révélés à Moïse avant que Dieu ne lui dicte les Dix Commandements.

Le Nouveau Testament

Le Nouveau Testament contenant 27 livres a été écrit après la naissance de Jésus-Christ : il relate la bonne nouvelle de Jésus fils de Dieu, et témoigne de l'effet de cette bonne nouvelle dans la vie des premières communautés chrétiennes. Il contient

· les quatre évangiles de Matthieu, Marc, Luc, et Jean,

· les actes des apôtres

· les épîtres des différents témoins de la vie des première communautés chrétiennes

· l’Apocalypse.

Écriture et traductions de la Bible

Les différents livres de la Bible ont été écrits en hébreu, en araméen et en grec.

Ces milliers de pages ont été écrites au cours d’un millier d'années. Des dizaines d'auteurs y ont participé. La Bible a été traduite dans des centaines de langues. Elle est sans cesse retraduite depuis plus de 2000 ans.

Cela fait de ce livre une Bible mouvante et nomade : chaque religion, juifs et chrétiens puis protestants l’ont réécrite et retraduite. Ces différentes écritures pourraient poser la question de l'interprétation. C'est la raison pour laquelle la plupart des confessions se sont arrêtées sur une version et une traduction qui convient à leur culte. Chez les catholiques, la Bible de Jérusalem ou bien la TOB (Traduction Œcuménique de la Bible) sont les versions communément employées.

Chaque livre de la Bible est divisé en chapitres et en versets.

La Bible pour les Juifs et les Musulmans

De différentes manières, la Bible est une référence pour les trois religions monothéistes de notre monde occidental.

La Bible des juifs : La Bible hébraïque

Les Juifs utilisent une partie commune de la Bible avec les chrétiens qu'ils nomment la Torah : ce sont les cinq premiers livres de la Bible . En plus de la Torah (la Loi ou pour les Chrétiens le Pentateuque) , la Bible hébraïque contient également les Nevi’im (les Prophètes) et les Ketouvim (les autres écrits où hagiographes).

Cette Bible hébraïque est nommée le Tanakh, elle est composée en plus des cinq livres de la Torah ou Pentateuque, de huit livres pour les Nevi’im et de onze livres pour les Ketouvim.

La Bible raconte avant tout l'histoire du peuple élu de Dieu c'est à dire l'histoire du peuple juif. La Bible hébraïque doit son nom au fait qu'elle a été rédigée essentiellement en hébreu. Certains livres de cette Bible sont pourtant à l'origine rédigés en araméen.

File:Open Torah and pointer.jpg - Wikimedia Commons

La Bible pour les Musulmans

L'islam ne tient pas la Bible pour un livre sacré mais dans son Coran écrit au VIII siècle après Jésus-Christ, de très nombreuses références sont faites à la Bible. On y retrouve Abraham, très important pour l’Islam, et la mention de nombreux prophètes.

Même si elle a une place différente dans chacune des religions, on peut donc dire que la Bible est une référence commune pour les trois religions monothéistes de notre monde occidental. On les appelle d’ailleurs parfois les « religions du livre ».

La Bible : un livre qui marque encore notre civilisation

La Bible n'est pas seulement un livre religieux. Elle est également une véritable référence dans les mondes de l'art : peinture, sculpture, littérature, septième art ou encore musique religieuse. Enfin elle imprègne véritablement notre histoire, notre culture, notre langage. Nous prendrons ici quelques exemples simples.

La Genèse et la création du monde

Le premier livre de la Bible est la Genèse. Il raconte comment en sept jours, Dieu a créé l'univers, la terre et les hommes. Enfin il raconte l'histoire des Juifs jusqu'à l'Exode. Rien que ce livre a déjà une profonde emprise sur notre monde. Aujourd'hui encore, l'histoire d'Adam et Ève, l'intervention du serpent, la pomme qui fut croquée, sont autant de références utilisées dans l'imagerie de notre langage quotidien.

L’arche de Noé

Dans la Bible, l'arche de Noé est un bateau construit sur l'ordre de Dieu afin de sauver du Déluge Noé, sa famille et toutes les espèces animales de la création. Nul n'ignore l'histoire de l'arche de Noé, tant les représentations, les récits, les films qui ont raconté son histoire sont nombreux. L'arche de Noé est probablement un des passages de la Bible les plus connus pour nos enfants puisqu'on trouve également des jouets fabriqués par de grandes firmes internationales représentant l'arche de Noé.

La Bible dans notre langage

Nombreuses sont les références verbales, les expressions qui font allusion à la Bible :

· on peut comparer un combat inégal au combat de David contre Goliath,

· pour désigner une période de catastrophe on peut parler des sept plaies de l'Égypte,

· pour évoquer une période difficile on parlera de faire son chemin de croix.

Ces constatations nous permettent aisément de nous rendre compte que même une personne qui n'a pas été élevée dans la religion aura forcément des références culturelles à la Bible.

La lecture de la Bible aujourd’hui

L'interprétation textuelle de la Bible : le créationnisme

Le récit de la Bible de la création du monde jusqu'à nos jours est pour certains certaines personnes, pour certains groupes à prendre au pied de la lettre. C'est ainsi que des groupes juifs orthodoxes et certaines mouvances chrétiennes considèrent que le monde a seulement 6 000 ans comme cela peut être calculé à partir de la Bible. Ces personnes pensent aussi que le monde a été créé en sept jours comme cela est décrit dans la Genèse.

Depuis le XIXe siècle, et plus particulièrement depuis la théorie de l'évolution décrite par le livre « L'origine des espèces » de Darwin, le monde s'est peu à peu rendu compte qu'il était impossible de lire la Bible de manière littérale.

Devant l'évidence, les groupes de personnes qui considèrent que la Bible doit être prise comme une référence de l'histoire du monde se retrouvent isolés. On appelle ce mouvement le créationnisme.

L’église catholique et l’interprétation de la Bible

Aujourd'hui, l'Église catholique guidée par ses papes successifs, notamment Jean-Paul II, Benoît XVI et le pape François ne rejette pas les écrits de la Bible. Ces papes ont cependant signifié que la Bible et plus particulièrement la Genèse, ne peut être lue au pied de la lettre.

Ils ont considéré que l'Eglise ne peut pas contredire la théorie de l'évolution. La notion d'une planète Terre créée différemment que cela est décrit dans la Genèse n'est pas incompatible avec la notion de création par Dieu. Comme le cite Benoît XVI, la théorie de l'évolution le contredit pas le fait que « chacun de nous est le fruit d'une pensée de Dieu ».

Autrement dit, la position de l'Église catholique et des églises chrétiennes en général est d’interpréter le message de la Bible, et plus particulièrement du Nouveau Testament comme un message d'amour, un guide pour les humains créés par Dieu.

Pour conclure, nous terminerons sur cette autre citation du pape François : « Malheureusement, dans de nombreuses familles chrétiennes, personne ne se sent en mesure – comme c’est au contraire prescrit dans la Torah – de faire connaître la Parole de Dieu aux enfants dans toute sa beauté, avec toute sa force spirituelle », regrette-t-il. Il va plus loin en signifiant tout l'héritage culturel que la Bible a transmis à notre civilisation : « Le christianisme vous rend héritiers d’un patrimoine culturel inégalable dont vous devez prendre possession. Passionnez-vous de cette histoire qui est vôtre. »

Partager ce contenu